13 septembre 2012

04 novembre 2010

il y'a un nan...déjà

Un nan déjà que Louloudanslacuisine disparaissait tragiquement suite à l'action malheureuse et conjuguée du Chablis et du gras du pââââââté sur son pôve organisme malmené.....
Paix za son âmeuuuuuu....
R.I.P
Et pi comme disait Desproges :

Si c’est les meilleurs qui partent les premiers, que penser des éjaculateurs précoces

Hum Hum...

04 novembre 2009

Viens mon mignon....que je te fourre au Gorgon.....



Honte ! honte! honte! ( répétons 3 fois) à nous! Alors que l'on vous prometait moultes nouvelles merveilles culinaires pleines de délicatesse, de légéreté et de grasse, sur ce blog ENFIN remis en marche à grand frais.... et bin flute alors.....on s'est un peu rendormis...., mais c'est que pas notre faute si ya l'ordinateur qui capote ,l'appareil photo qui louche et la cave qu'est vide, voui faut bien le dire ma pôve dame c'est la crise...Bref! ne tournons pas autour du pot, c'est un vrai scandale il faut bien l'avouer !... Mais que voulez vous on est un peu rouillé depuis le temps, bon, on pensait recommencer par un truc zépoustouflant, une Oeuvre qui vous aurait laissé complétement coit...Malheureusement, une bouteille de Chablis (Une des dernières qui restait cachée au fond du placard ).... Et....Vlan ! voila que nos vieux démonts reprennent tout de suite le dessus....mon dieu, on est franchement confu de ce graveuleu et déviant
Mignon de porc au Gorgonzola et sa purée de Mémé
Le mignon, qui pourrait provenir d'un cochon noir et ibérique (pour ceux qu'on gardé leurs actions BNP), pas d'etat d'âme...couic... on le tranche dans le sens de la longueur...et hop un ti peu de poivre, une tite claque sur la fesse et on l'applatie gentillement sous nos grosses pognes...on prend soin ensuite de bien tartiner d'un beau gros bout de Gorgonzola et hop, on roule, on barde avec de fines tranches de lard et crac ! on l'ficelle solidement ,comme si on voulait qu'il ne puisse pas remonter du fond de la Vologne (désolé...) On oint de deux gouttes d'huile d'olive, un p'tit coup dans la pouale à feu virile pour faire croquer les fines tranches de lard sus bardée....et pis hop...on oubli une bonne demie-heure dans le four pô trop chaud....(Malgrès les cris d'offrais de l'assistance, n'hesitons pas à servir légérement rosé pour ceux qui en ont...et donnez du Talmiflu aux autres )
En garniture : des p'tits lardons pouélés, des champipis pouélés aussi...
la sauce: Dans le jus rendu par le mignon, on fera fondre tout le reste du gros bout de grognonzoula, pi un peu de blanc (si il en reste, mais si, mais si...), reduire un peu, et ajouter plein de la crême...et vouala ! c'est tout...
-Mais heu ! et la purée ?
-bah quoi la Purée ? , C'est simple ceux qui ont vu Mémé la faire...y feront pareil...pi pour les zautres qu'ont pas vu...toutes façon y peuvent pô comprendre.... z'ont qua faire d'la mouseline...
Et alors KATONDONBU :
Vu le niveau étonnament élevé de la soirée seule les "Pensée duPallus" pouvait tenir la route et faire ricaner les délicats qui ont repris leurs places au fond près du radiateur.....




Ps: Merçi docteur on arrive enfin à réécrire des zorreurs....sont bien vos p'tites pilules bleus

20 septembre 2009

Miracle !

Et voui c'est bien un vrai miracle au quel vous allez assiter, un truc dingue façon Soubirou...Loulou va une nouvelle fois ressussiter ! on y croyait plus....c'est vrai...mais après de long mois de procedure dramatico-comique avec l'opérateur cretin , enfin la connection est rétablie, fini aussi les tergiversations, les doutes et les hésitations,reveindra, reveindra pô.... on à fait le ménage et donc on va repartir de plus belle, juste le temps de metre un peu d'ordre dans le disque dur un peu saturé en ce moment et bientot... vos yeux emerveillés découvrirons enfin le nouveau Louloudanslacuisine avec:

Plein de nouvelles recettes cou plus zolies les une que les autres (pretentieux va.....)






Des trucs frits dans l'huile.....
Des plaisirs simples pour scicopathes adeptes des gros couteaux pointus....

Mais aussi des glandes cuisinés....









Et devinez quoi ?.....du gratin de macaroni.....non ? et bin SI! n'est il pas increudibeulllle !?!


Et bien entendu notre garantie du bien ecrire, plus zaffutée que jamais, ......on en frissonne d'avance


A bientot donc.......

28 avril 2009

Interlude.....


Et bien voui ! Louloudans la cuisine n'a pas disparu ! et pourtant ! on aurait du se méfier de cette super promo d'Océanic qui nous ventait les joies des plages mexicaines....moui, bon bref, tout va bien encore un peu de fièvre mais cela devrait se passer rapidement maintenant....contrairement à l'autre moule à gaufre du club-internet de Neuf de SFR de qui on sait plus quoi qui nous za ratatiné notre connexion internet.... et voui voila plus d'un mois que nous sommes de nouveau coupé du monde....c'est bien finalement on s'habitue chouette voila que l'on devient décroissant ! on en viendrait presque à se débarrasser de l'Aston-Martin et aller faire ses courses à pied...non quand même faut pas déconner..... bref ! c'est formidable ! ....sauf que bon, le service de correction automatique de mde Capéla etant inopérant vous aller devoir vous tarter l'orthographie calamiteuse de votre serviteur.....
Et donc voila un interlude bien décroissant :
Les zoeux cocotes de Mde de Saint-Ange (version 1927)
Voila même pô besoin de vous faire la recette vous avez qu'a prendre une loupe pour déchiffrer l'extrait ci-dessus (après tout nous on est bien en train de rediger ce billet sur un Iphone en connexion GPRS alors hein ! pfff! un p'tit effort que diable !) qui dit comme cela en substance que c'est la vrai, la seule façon de faire des oeufs cocotes.....il y a donc pas de raison que cela change......
Adieu monde cruel.....

11 février 2009

Zoues de cochon : la méthode par l'image.....

Attention ! voilà voili le Louloudanslacuisine nouvelle formule ! : cou plus d'images ! beaucoup moins de textes laborieux ! et bientôt...miracle la version téléchargeable sur votre téléphone mobile !.....et bin NON ! nous le signalons haut zé fort aujourd'hui c'est exceptionnel ! un fait unique ! , même si l'on nous a souvent fait remarquer que si les photos sont zolies,l'explication de les recettes sont souvent incompréhensibles voir quasi inbitable pour les non initiés (c'est à dire le pakistanais de base )...eh bin on s'en contre fout complètement ! sauf aujourd'hui ou l'on va faire dans le didacticiel voir le quasi scolaire afin de sauver du néant un ami, pré quadra et jeune papa décidé à passer derrière les fourneaux et prêt a acheter pour la prose indigeste du Lignac aux cheveux gras Et bin non ! par saint Georges et saint Joseph réunis ! nous ne pouvions laisser faire pareilles vilainenies !

voici donc : La recette complète des zoues de cochon comme chez Loulou expliqué à Pascal C.
On comprends qu'il préfère garder l'anonymat du coup....
1°) les courses :
- 8 joues de porc chez le tripier
- 4 carottes
- 1 gros zoignon
-4 gousses d'ail
-thym +feuille de laurier
-1 boite de tomate
-1 boite de concentré de tomate
- du fond de veau,
-du cognac
-du vin rouge qui tache mais qui se laisse boire quand même (en quantité suffisante)
-plein de pouales et d'ustensilles à la con
-un gros lave vaiselle



-on en oubli surement plein, mais que voulez vous on débute dans la recette sérieuse nous !
2°) les pluches:
-On épluche les légumes et on eclate les gousses d'ail comme voir fig 1







figure 1 : les pluches






3°) On taille le lard en lardon (ah zut on à déjà oublié ça dans la liste !) voir fig 2














4°) On pouale à feu furieux les joues , le temps de les colorer tout partout, et pi on flambe au cognac.....après on ajoute les lardons

wouf....
envoyé par louloudanslacuisine


figure 3 : attention l'auteur décline toute responsabilité en cas d'explosion

5°) on s'essuis le front on vire les joues et on remplace par les légumes















on remarquera la beauté du geste...en principe ça impressionne les filles....


legumes
envoyé par louloudanslacuisine

6°) On remet les joues pi les trucs qui donne du gout : piment d'espelette (oubli n°3 ), poivre, laurier, thym, bon c'est pas encore tout de suite que l'on souffle...on remplit un gros verre à moutarde de vin, et zou dans la pouale, on laisse bloublouter et reduire de moitié, pendant ce temps, on peu s'octroyer une tite pose en se remplissant un autre grand verre à moutarde de vin rouge ça detend, on en oublierait presque les cris du nourrisson qui à visiblement été trés impressionné par l'épisode du flambage ( très important de construire l'image "du père" dès le plus jeune age) pas hesiter sinon à faire gouter le vin à l'enfant chéri si les symptômes persistes...
rendre vite l'enfant à sa mère, sinon on va perdre le fil....donc, on rajoute, le fond de veau ( une grosse cuillère à soupe diluée dans un grand verre à moutarde d'eau ) , et les tomate en boite....sans la boite..ok, bon on laisse bloublouter environ 6minutes et 48 secondes et pis ensuite, trés fièrement on transvase le tout dans une cocotte

qui va aller directe dans le four déjà chaud à 150 °c






pour ..... bien disons le temps d'une sieste de nourrisson soit environ 3 h , voui ça peut parraitre long, mais quand c'est tout ce que l'on peut dormir c'est finalement pas tant que cela !
Ne pas oublier surtout de remplir un premier lave vaiselle ( oulala c'est dingue le bordel que l'on peut mettre partout) avant d'aller s'efondrer sur le canapé.....












Fin de l'épisode 1 : si l'on à réussi à suivre jusque là, la suite sera des plus simplicime...Après un bon coma bien mérité de 3 h....on pourrait croire que tout est terminé et bin non ! En fait si on pense manger tout de suite ....c'est raté ! tout l'intérret étant de laisser la cocote au frais dans un coin et de réchauffer le lendemain....moui un peu de patience non di diou ! Comme avec le truc qui braille tout le temps........
Aller et pi comme on est dans un bon jour, finalement on vous le montre le secret de l'ami Lignac.....
Ce qui nous permet de protester vigoureusement au passage contre la prolifération de toutes ces machines improbables pour faire des frites sans gras.....pffff n'importe quoi! pacekeu franchement hein , des frites sans gras....ça sert à quoi ?
D'ailleur y a qu'a voir comment les doigts de la petite cherie muent bizarement en tentacules à la vue des dites patates frites dans l'huile




....

14 janvier 2009

Pâtes au jus de décapodiforme.....

Rhhhhoooo ! déjà de retour ! bin voui ! on vous avait bien dit que ça allait pas chômer cette année, donc pour bien démarrer voici les : Taggliatelles à l'encre de sèche, grosses queues de langoustines roties, pitites asperges et jus des têtes à peine crêmées
ooohhh.. en voilà un titre bien pompeux, mais bon que voulez vous on aime bien....surtout les langoustines d'ailleurs, si vous ne l'aviez point encore compris. Avouons le, c'est là qu'il faut le confesser, ils nous arrive, parfois, d'avoir des crises d'égoïsme aigu...donc pour ce genre de plat on se débrouille pour inviter des gens qui, on en est sure, ne viendrons pas pour plein de bonnes raisons ( partis en vacances à Gaza, en safari au kenya, traider à londres, venant en train par la gare saint Lazare ect....), et alors le jour H à l' heure J, diable foutre diantre! c'est trop pas d'la chance, vla ti pas que l'on se retrouve tout seul en famille, où, en principe si tout ce passe bien Mme Capela vous explique froidement qu'elle aime les langoustines qu'elle rafolle des pâtes...mais que franchement les pâtes aux langoustines...bof c'est pô son truc ! ah ah ah ! vraiment on ne s'en lasse pas ! donc bingo ! devinez quoi ? tout ce kilo de grosses langoustines qui vous lance des regards langoureux et bin...on va pas les jeter tout de même ! pôve tites bêtes....elles sont donc pour vous tout seul....yerk yerk....faut pas gacher, maman nous l'a toujours dit.... (pensez quand même à reserver le confessionnal pour la matinée complète de dimanche...ça vous aidera pour la digestion.....) c'est pas beau on le sait, mais bon, faute avouée....bref comment qu'on va faire :
Tout dabord, vu que tout le monde vous a abandonné (ça y est vous êtes presque convaincu) on descend fissa à la cave mettre au frais un petit souvenir d'un recent passage en Alsace...tient la cave est fraiche en cette saison, vous pouvez donc tout de suite vous servir un verre de blanc en méditant sur tous les traitres qui vous entourent, ensuite dans l'ordre :
-on fait sauter à feu d'enfer les têtes des bestioles , limite quand ça crame, on rajoute un oignon emincé, une gousse d'ail en chemise éclatée, on retire du feu de l'enfer (voui, sinon la suite de l'histoire c'est à un medecin urgentiste que vous allez la raconter.....) et on flambe au cognac, on rajoute du vin blanc à hauteur ( non non non ! pas celui qu'on est en train de boire ! un truc qui traine dans le frigo c'est mieux...) on reduit à sec, on rajoute une tomate ou deux (en boîte, c'est le moins pire en cette saison ), thym, laurier, piment d'espelette...et d'la flotte pour que tout cela baigne, on couvre a moitié et on laisse bloublouter gentillement le temps de reprendre un coup de blanc (la vache !, il commence à s'ouvrir vegra le bougre !) et de se prendre la tête à décortiquer les queues des langoustines
- Quand on le sent, on balance tout dans le wizzer et vrouuummmmm on écrabouille tout en prenant soin d'en foutre un peu partout....(c'est dingue ce couvercle qui ferme pas bien...) , on s'essuie un peu les cheveux, et on passe tout dans le chinois, qui se marre comme d'habitude...
Une belle cuillère de crême et une noix de beurre plus tard, on fouette avec vigueur (comme toujours ! m'sieur le marquis ....) et on laisse au tiède, à ce stade et afin de ne pas compromettre la suite, penser à remplir et faire tourner un premier lave vaiselle....(votre conscience vous dira merci plus tard...)
-C'est la que ça se précipite, on cuit à la vapeur des petites asperges thaiille, on coupe une tomate en pitis cubes, on cuit les tagliatelles à l'encre comme c'est marqué sur le paquet ( ouhhhh la honte ! , il les a même pô fait lui même ! harrggg...)
-on pouale fissa, genre une minute et quinze secondes maxi les queues de langoustines avec de l'huile d'olive...
-On sert les tagliatelles nature, avec tout de même crême et parmesan pour femmes zé enfants....
et pour soi même tout seul on rajoute les deux trois trucs en plus que les autres ont pas voulu...., on nappe de sauce, quelques copeaux de parmesan et cela doit ressembler à peu près à la photo.....
reste à finir le blanc en se disant que , franchement y'en aurait pas eu asser pour tout le monde....et que Marcel c'est vraiment un champion......






et après y'en a tencore qui s'etonne que l'on met des Z partout.....pfffff....

Chickenloulou 2009....double ou renforcé ?....

Le sage montre le poulet , mais l'idiot lui, mord le doigt....(confoussiouss )
Comme on change pas une équipe qui gagne, voila donc pour bien commençer l'année.....un burger ! et bin oui, vous l'avez compris "on s'est pas trops foullé " merçi bien !
Tout cela pour vous en souhaiter une bien bonne et joyeuse, et promis on va faire des efforts pour etre un ti peu plus prolixe ,vu l'avalanche de courrier de l'ensemble nos fidèles lecteurs dépréssifs pret à commètre l'irréparrable si on ecrit pas un plus et plus souvent que l'année dernière...
D'ailleur la preuve par l'image ! tout le staff de louloudanslacuisine est hyper motivé, les pieds dans les starting blouque et le doigt sur la couture du pantalalon, franchement c'est trop bô.... ( comme dans une émission avec Ciril Lignac....non non ! on regarde jamais ! mais on nous à racconté.....bien sur...) pourvu que cela dure...
Aller...et surtout la santé.....

23 décembre 2008

Vivement l'an Neuf .......

C'est vrai on peu dire que cette année deumillouitte fut un peu molle, pas très prolixe le Loulou c'est vrai, mais que voulez vous c'est la crise ! faut bien travaillez pour...... pas tout perdre ! non ! et pis les traites de l'aston-martin c'est qui qui les paye ! hein ? non de non ! bon c'est promis dès que l'ami karpoff nous aura rendu le bas de laine de mémé Bettancourt bin nous on se remetra aux fourneaux.... Mais nan ! c'est promis on le fera bien avant ! Donc pour patienter et pour bien se finir l'année vla ti pas un :
Pavé de bar sur son risotto au safran et citrons confits
tatata !......
Facile , rapide efficace....
Le riz : On fait revenir des oignons hachés menu-menu dans l'huile d'olive, au bout d'un temps certain on ajoute le riz que l'on laisse ce translucider, pi après on mouuuuuille avec du vin blanc, on laisse évaporer pi ensuite comme pour tous les risottos, on se fait suer (bravo ! une grossièreté d'évitée ! ) pendant une heure à mouiller au bouillon d'la poule ti peu par ti peu...à la fin on met une dozette de safran de missiou Ducros, et un citron confit coupé en ti cubes, et pi on coupe la cuisson avec une bonne jiclée de crème liquide....on touille on touille, faut sentir le bras se raidir tellement qu'on touille ( ha ha ! rebravo ! toujours pas d'allusions déplacées, les cancres peuvent continuer de dormir près du radiateur ....) pi on finit par un gros bout de beurre et vouala !
Pendant ce temps, heu enfin à la fin ! on aura pris soins de mettre de bô pavés de bar de le panier du cuit vapeur pendant 3 minutes, c'est bien asser......on se finira donc simplement avec le riz dessous, le bar dessus et pi voià, vous êtes épuisés, nous aussi ! mais malgré tout on aura quand même (nous.... ) fait l'effort de rajouter, des pitis champignons autour (ça sert à rien mais ça vide le frigo... vous pouvez éviter en fait ...) et du chorizo frit dessus, c'est ++ bô......
Bon en fait : cuisson vapeur = pas asser de mauvaises zodeurs de gras ! donc comme on se sentait un peu en manque bin avant on à réussi à flinguer la friture avec ces petits zéperlants, c'est bon , c'est bô , c'est gras.....ça manquait en fait !
et voilà vivement l'année prochaine vous verez y va
se passer plein des choses bien...
Ah oui ! au fait on a bu du blanc bien sur.....



et pi comme c'est noël......on vous offre des Majorettes na ! à bientôt !

27 novembre 2008

L'entrecôte pour Bernard Accoyer



A la "Escofier" vous vouliez dire mon bon ami, depuis quand un blog d'aussi bonne tenue que le votre se met à parler bassement politique !?! me dit on ce matin, l'air un peu chagrin en plus ! : et bien oui disons le haute et fort ! avouons le ! nous ici on voue une vrai admiration au sieur Accoyer ! voui lui il sait nous faire rêver et sourire !
c'est notre champion ! , le top number ouane ! donc comme on est des gens bien reconnaissant on lui dédicace notre entrecôte du dimanche.... son gratin et ses girolles Grâce à son incroyable talent de gros farceur et cette proposition miraculeuse d'amnistier les couillons qui vont ramener au bercail leurs valises pleines de biftons des Bahamas....ah ah ah ! vraiment l'est impayable le Bernard ! donc nous depuis on n'angoisse plus du tout du tout, preuve en est que l'on n'hesite même plus à sortir nos vieux bordeaux de la cave sans craindre de voir débouller la brigade financière à six heure du matin....merçi Bernard !

Afin de rendre la chose un peu plus intérêssante et animer la conversation à table on s'est laissé tenter par un gros bout ( pas loin de 5 kg quand même) de boeuf venant d'Irlande.... Bon, faut bien l'avouer ,même si ça fait mal, note brave Charolaise, elle a du pain sur la planche pour tenter de suivre le rytme... moui, c'est beau tout ce gras bien jaune, c'est persillé, c'est tendre et gouteux...rien à ajouter, sont trop fort ces Irlandais, et en plus, on peu relancer le débat en parlant impôts et charges sociales, c'est très tendance dans les déjeuners du Dimanche.... donc on en tranche 4 belles pieces, genre 800g/1 kg...pour deux c'est bien, on compte pareil pour les enfants...mooui déjà que ça boulotte sévère quand c'est " avec plein du sang qui dégouline" comme dirait la pitite chérie, mais en plus, c'est bien quand il en reste froid...on en tranche donc une de plus au cas ou....un invité de dernière minute, la part du pauvre (n'oublions pas c'est dimanche ) et pis on vient de le dire: c'est meilleur quand c'est froid !!
-Bon on ne s'attardera pas vraiment sur la confection du gratin dauphinois...on peut même avouer l'aide de mr Picard....
-Pour les girolles c'est un peu pareil...un coup de pouale suffit...
-La sauce, pas bien compliqué, on fait réduire un vin corsé avec des échalotes, on remouille au fond de veau et on laisse bloublouter pendant un bon moment, on finira par filtrer, monter avec un peu du beurre et on ajoute des p'tit cubes de moualle pochée,

-La barbaque, on la jette sur la plaque en fonte qui fait des belles marques comme à l'hippo (nan j'plaisante....) et on laisse cuire le temps qu'il faut pour que ce soit "avec plein du sang qui dégouline " ou " bleu" si on veux....on laisse reposer un peu....on tranche rapido, on place dans la nassiète du dimanche bien chaude, plouf plouf et vite à table....on aura bien compris que le pretexte était de torpiller quelques "grands bordeaux"....notez bien les guillemets...

Bon il faut dire que le pinard a sérieusement entretenu le débat, Mouton 1989 et Fort de Latour 1990 ont, il faut bien l'avouer franchement pas fait l'unanimité de la tablée.Le débat n'étant n'etant pas clos, pour dimanche prochain, mes frères, nous réflèchirons sur le sujet : " du nez ou de la chance : pourrais-je un jour être "grand gourou" pour avoir stocké des caisses de 1er cru du bordelais quand ça valait rien chez Leclerc au lieu de tunner ma 205 GTI..." ou " vu que c'est franchement pas d'la balle, j'vais tout refourguer sur ebay pour me payer des hectolitres de bons p'tits vins sans prétention "

à suivre.......


23 octobre 2008

Nouvelle Louloumobile...enfin une solution à la crise

En marge des quelques initiés qui purent l'admirer au dernier salon de l'auto du grand palais , nous sommes heureux et fiers de pouvoir vous présenter en première exclusivité mondiale une automobile enfin réellement révolutionnaire et inovante , qui relègue définitivement au rang de char à boeuf le reste de la production mondiale j'ai nommé: LA "Louloumobile", non ce n'est point un ème serpent de mer sortie des élucubrations d'un quelconque professeur Tournesol, mais bien une réalité vrai bientôt disponible dans votre concession "Louloumobile" la plus proche....
Enfin une réalité : Isue de nombreuses années de recherche soutenue ayant mobilisé de nombreux chercheurs et savants dont le célèbre Dr Von brouum, la "Louloumobile " est enfin la première voiture fonctionnant avec la dorénavant incontournable pile à combustible "sauvignon" en effet comme le rappel le génial concepteur : " Depuis plusieures années nous avons testé de nombreux combustibles et il apparait au vu des résultats les plus récents que le sauvignon reste le plus vif et le plus nerveux des combustibles (...) Des essais prometeurs avec le Carignan on démontré des problèmes de lourdeur et de ramolissement lors des tests prolongés en milieu réél"
Les essais au banc de puissance sont sans appel : près de 26 chevaux avec seulement 24 bouteilles " Foutre diable !, c'est tout bonnement incroyable ! " se sont exclamés les professionnels de la profession ,pantois devant de tels résultats

Le secret de la bête se trouve sous le capot avant : 4 caisses de Sauvignon logées entre la roue de secour et la cloison pare feu, la répartition des masses est idéale et contribue au tempérament taquin de la machine



La carrosserie de la "Louloumobile" a été l'objet des plus grands soins, et rien n'est laissé au hazard,entre néoclassic et avant garde pointue, abondance de chrome ,audace des quatres portres à ouverture inversée permetant le suicide facile et gracieux des occupants des places avants, jusqu'aux essuis glace à simple vitesse "à la manivelle" autorisant tous les plaisirs, deux phares viennent compléter la "ribambelle " de petit plus qui font de cette voiture le "must "du bon gout et de l'élégance "à la française" . Les ceintures de sécurité étant bien entendu inutiles vu le réél sentiment d'impuissance qui se dégage de l'ensemble face à un poid lourd qui vous double en arborant outrageusement des plaques de nationalité portugaise....

Mde Capèla, cliente historique de la marque "Louloumobile" se prète avec humour au jeu de la photo souvenir devant la concession "Henri Bourgeois" de Chavignol elle nous déclare dans un sourire: "vraiment j'ai changé ma fiat 500 intérieur cuir Hermes et toit ouvrant contre la nouvelle "Louloumobile " et je suis zozanges ! (...) Mon seul regret....elle n'est pas noire !, mais quel plaisir de venir faire le plein chez Monsieur Bourgois (...) toujours aussi bien reçu et en plus pour ma nouvelle "Louloumobile" ils m'a offert une vendange tardive (...) vraiment mème avec mon Aston-martin je n'ai jamais été si bien reçu (... ) je n'ose pas imaginer la folie quand j'aurais reçu ma serie spéciale "Celine"....

Luxe, tranquilité, volupté, et.....sobriété résume bien les véritables qualités de la nouvelle Louloumobile à piles au sauvignon. Tranquilité mais sportivité tout de même car les mesures de les chronomètres sont là : moins de 2 ' 21 "45... à la montée de la "Cote des dannés" voila des performances réèllements epoustouflantes...et tout cela avec " seulement 1 bouteille ...et aussi....deux trois crotins" comme sait le rapeler Mde Capéla , et malgrès tout "on peut "crouzer" pépère sur la N7 avec tout plein de sourires béats pour nos chers pandores dépités de ne pouvoir immobiliser pareil bolide.....

2'21"45 sur la "cote des dannés" très belle performance : mde Capéla savoure l'exploit, le pilote se remet doucement ( hors photo )

KOIDONMANGER :

Après l'effort... le réconfort

rien de tel qu'une petite salade de cocos avec du saumon mariné façon captain hadock ou bien avec l'oeuf poché pour ceux ( celle ) qui rafolle pô trop du poisson....

et pi comme on dit chez les coureurs : "plein gaz ! "


Vraiment mde Capela c'est quoi ce chapeau !




<

07 octobre 2008

y'en aurait pô un peu de trop......

C'est à peu près ce que le dernier convive encore conscient à du dire avant de tourner de l'oeil et de piquer du nez dans son assiète à la vue du plateau de fromage....comment cela on en a trop fait ! pfffffff ! que voulez vous y a des dimanches pluvieux et venteux on quand les femmes dégainent les aspirateurs, nous on s'enferme dans la cuisine et on y reste jusqu'a la fin de la tourmente ménagère afin de se préparé une : Ôde au coco de Paimpol et autres plaisirs marin
Ouverture : petits ramequins de tartare de saumon au pomme un peu commemais avec une nouvelle option : "Savora"...on y reviendra prochainement

Avant toute chose et pour que la suite ce passe de façon harmonieuse, il est indispensable d'écosser des haricots coco de paimpol et de les faire cuire dans du fond de volaille avec laurier gousse d'ail et grain de poivre....de même commençons par emincer plein de petits légumes, poivrons, fenouil, oignons,tomate...ect... et après YAPUKA !....y passer l'après midi...
Acte premier :Blancs de seiche à la moutarde de Meaux sur ses petits légumes croquants les légumes : poivrons rouge et vert, oignon frais, fenouil coupé archi-menu, plus des haricots coco et un ti peu d'ail...le tout sauté vivement à la pouale à l'huile d'olive...La seiche: de jolie scarifications façon damier (yerk, yerk) et hop à la pouale aussi pour 30 secondes de chaque cotés...ohhh ça fait pssssiiiiiichhhhh....et après ya de jolies zécailles..... on tartinera de vinaigrette à la moutarde de Meaux et ail+piment de cayenne....mooui ça déchire un peu le palais....Tagada ! l'ensemble des convives vous sourient poliment et redemendent un peu plus de Chablis...

Acte deux :

Filets de rougets sur les mêmes petits légumes et sa vinaigrette avec les foies: et oui ! les plus observateur on bien remarqué que l'on recycle les même pitis légumes et hop ! ni vue ni connu finalement y plus grand chose à faire si ce n'est que de poualer des filets de rouget fissa sans rien de matière grasse (désolé chère Lili, des fois cela nous arrive...mais heureusement c'est rare)...hop hop ! sur les légumes tièdes, dessus une vinaigrette sans moutarde mais avec les foie des rougets préalablement poualé et déglacé au vinaigre de xérès...et voualllla en moin de 3 minutes chrono....la tablée deja impressionnée applaudi à tout rompres.....
Acte trois :
Ris de veau meunière sur sa fine purée de coco aux giroles
Pô résonable du tout ce truc me direz vous....que néni ! encore du toucon dira on, un peu prétentieusement...en fait on recyle encore...et voui les cocos.... il en reste ! donc on les fourre dans le mixer avec du jus de cuisson, une cuillère de crème et pi du beurre.....wissssssssser comme d'habitude et hop dans le fond d'une assiète, on pouale quelques giroles, et on fait cuire des petites noix de ris de veau dans plein beaucoup de beurre (ahhhhh enfin...) on balance tout cela sur la purée (j'en vois qui ricane dans le fond....) et hop !on servira en deux trois entrechats gracieux et zabilles pendant que tout le monde se lève pour vous dedier une hola bien mériter...même si certain se demande un peu fort si par hazard un alien a eternuer sur les assièttes.....harg, le coup, du jus de persil...ok la prochaine fois on evitera !
Alors que tous le monde se détend à table en desserant sa ceinture et en redemandant une deuxieme caisse de Chablis....
il ne vous reste plus qu'a porter l'estocade, avec , peu etre le truc de trop, mais bon, c'etait pour ceux qui n'aime pas les ris de veau....alors on finit :
Acte quatre:
Aile de raie aux capres et citrons confits sur un lit de jeune charlotte
La raie on la cuit au court bouillon, on épluche, on éfiloche, beurk, ça colle partout, mais bon on finit par réserver au chaud, on cuit les petites charlotte en robe des champs, c'est ti pô mimi ça.... ,
on les coupe en deux, dans la pouale on met du beurre (oh! oui encore ! ) et on fait revenir un citron confit et des grosses capres ( dit mde Capela c'est feminin "grosse câpres"...sais pas ) coupés en petits dés....un trait de citron pour déglacer, les patate au fond du plat, la raie dessus, le beurre au citron, pour finir quelques croutons....au beurre ah ah ! c'est là que certains commençèrent à moin faire les malins....
et pour une fois que la photo du pinard elle est correcte...KATONDONBU : evidement du Chablis maitre Olif ! quelle question ! , pis aussi du santenay ! non mais !














Aller, la prochaine fois on fera de la viande, promis.....
En tout cas c'est vrai qu'il est beau son pull.....




Ps: bin dit donc l'a pas été façile à publier celui là ! désolé pour ceux qui l'on vu hier en avant première !

01 octobre 2008

world trade burger....on nous ment !

C'était un vendredi soir classique, et comme tous les vendredi afin de préparer nos corps et nos esprits à l'appel des tarots, c'était burgers.

La découverte d'un Rioja de bonne tenue ayant éveillé et décuplé nos sens, l'inspiration était là, la muse de la "créativation" nous touchait du doigt, bref on se sentait en jambe ! plein de connerie donc, nous créâmes donc quelques nouveaux et non moins merveilleux burgers dont nous ne fumes pas peu fiers, le choc des photos s'impose comme une évidence au milieu de ce discours sans grande consistance non ?
donc petit un : -Le spécial "fille" avec le pain et la sauce à part :




Le spécial "homme viril dans la force de l'âge" avec double double fromage à raclette, double double viande de boeuf, du lard de cochon, et......la tite feuille de salade verte pour faire plaisir à la fille sus-citée, car malgré tout il fait faire attention à ses cinq fruits et légumes l'homme viril : 2 bouteilles de blanc, un calva, une poire brana,.... et la tite feuille de salade qui va bien....il faut bien avouer quand même que certains déviants préfèrent la prendre à part, la tite feuille de salade..... pffff j'vous jure!







Le spécial "pontage" pour"homme viril dépréssif ayant décidé d'en finir une bonne fois pour toute avec ses problèmes de coroner " :
Le même que précédement avec en plus du double tout....on rajoute tout plein de la sauce mayonaise part dessus tout....et on prendra bien soin de faire bruler la viande...c'est mieux !, on gardera un peu de salade pour tresser une couronne.....
Et voilà ! la soirée démarait bien gentillement...quand tout à coup...patatra, l'éclair de genie ! une grille de four trop chaude, un verre trop plein....et hop voilà notre plus belle création de burger de la soirée : le "World trade burger"....moui cela ce passe de commentaire....n'est il pas monsieur Don Diego de la Vega..........c'est très zoli tout ça.....

Et pis n'oublions pas c'est bientot le salon de l'auto......