27 novembre 2008

L'entrecôte pour Bernard Accoyer



A la "Escofier" vous vouliez dire mon bon ami, depuis quand un blog d'aussi bonne tenue que le votre se met à parler bassement politique !?! me dit on ce matin, l'air un peu chagrin en plus ! : et bien oui disons le haute et fort ! avouons le ! nous ici on voue une vrai admiration au sieur Accoyer ! voui lui il sait nous faire rêver et sourire !
c'est notre champion ! , le top number ouane ! donc comme on est des gens bien reconnaissant on lui dédicace notre entrecôte du dimanche.... son gratin et ses girolles Grâce à son incroyable talent de gros farceur et cette proposition miraculeuse d'amnistier les couillons qui vont ramener au bercail leurs valises pleines de biftons des Bahamas....ah ah ah ! vraiment l'est impayable le Bernard ! donc nous depuis on n'angoisse plus du tout du tout, preuve en est que l'on n'hesite même plus à sortir nos vieux bordeaux de la cave sans craindre de voir débouller la brigade financière à six heure du matin....merçi Bernard !

Afin de rendre la chose un peu plus intérêssante et animer la conversation à table on s'est laissé tenter par un gros bout ( pas loin de 5 kg quand même) de boeuf venant d'Irlande.... Bon, faut bien l'avouer ,même si ça fait mal, note brave Charolaise, elle a du pain sur la planche pour tenter de suivre le rytme... moui, c'est beau tout ce gras bien jaune, c'est persillé, c'est tendre et gouteux...rien à ajouter, sont trop fort ces Irlandais, et en plus, on peu relancer le débat en parlant impôts et charges sociales, c'est très tendance dans les déjeuners du Dimanche.... donc on en tranche 4 belles pieces, genre 800g/1 kg...pour deux c'est bien, on compte pareil pour les enfants...mooui déjà que ça boulotte sévère quand c'est " avec plein du sang qui dégouline" comme dirait la pitite chérie, mais en plus, c'est bien quand il en reste froid...on en tranche donc une de plus au cas ou....un invité de dernière minute, la part du pauvre (n'oublions pas c'est dimanche ) et pis on vient de le dire: c'est meilleur quand c'est froid !!
-Bon on ne s'attardera pas vraiment sur la confection du gratin dauphinois...on peut même avouer l'aide de mr Picard....
-Pour les girolles c'est un peu pareil...un coup de pouale suffit...
-La sauce, pas bien compliqué, on fait réduire un vin corsé avec des échalotes, on remouille au fond de veau et on laisse bloublouter pendant un bon moment, on finira par filtrer, monter avec un peu du beurre et on ajoute des p'tit cubes de moualle pochée,

-La barbaque, on la jette sur la plaque en fonte qui fait des belles marques comme à l'hippo (nan j'plaisante....) et on laisse cuire le temps qu'il faut pour que ce soit "avec plein du sang qui dégouline " ou " bleu" si on veux....on laisse reposer un peu....on tranche rapido, on place dans la nassiète du dimanche bien chaude, plouf plouf et vite à table....on aura bien compris que le pretexte était de torpiller quelques "grands bordeaux"....notez bien les guillemets...

Bon il faut dire que le pinard a sérieusement entretenu le débat, Mouton 1989 et Fort de Latour 1990 ont, il faut bien l'avouer franchement pas fait l'unanimité de la tablée.Le débat n'étant n'etant pas clos, pour dimanche prochain, mes frères, nous réflèchirons sur le sujet : " du nez ou de la chance : pourrais-je un jour être "grand gourou" pour avoir stocké des caisses de 1er cru du bordelais quand ça valait rien chez Leclerc au lieu de tunner ma 205 GTI..." ou " vu que c'est franchement pas d'la balle, j'vais tout refourguer sur ebay pour me payer des hectolitres de bons p'tits vins sans prétention "

à suivre.......


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous devenez terriblement difficile vos convives et vous pour le vin, il y en à qui tuerait père et mère pour une gorgée de la même piquette, je signale au passage que je fais le gratin comme une deesse inutile d'avoir recours à Mr Picard et oui ontre toute attente je sais cuisiner je suis juste très mal habituée je plaide coupable Loulou tu fais ça si bien!!!

MME CAPELA

olif a dit…

Vous auriez plutôt dû envisager un méchoui de 7 heures, avec votre Mouton. Ça fait des marinades excellentes, les 1ers crus classés de Bordeaux!
Par contre, votre entrecôte bordelaise avec "plein du sang qui dégouline", ça me fait plein de la bave qui me dégouline des lèvres. Vous en expédiez en Colissimo, puisque c'est encore meilleur quand c'est froid?

Estèbe a dit…

M'enfin. Pige plus rien. C'est du mouton girondin, de l'andouille lyonnaise ou de la vache irlandaise que vous avez posé sur la plaque?

Patrick CdM a dit…

Moi c'est le bouchon lapin qui me branche, juste après le Pauillac et le boeuf irlandais qui est délicieux, comme l'écossais.
Pour le reste, je garde ma baraque au Bahamas, je ne reviendrai jamais.

Lolo B a dit…

Bien rentrée Stéphanie? en tous les cas j'ai passé un bon moment en ta compagnie au salon du blog, et j'ai beaucoup aimé ta démo sur le foie gras...Quelle pêche tu as! A bientôt!