01 avril 2008

Siphonnage de crevettes

Bon, quand un "ami" pour qui l'on a pourtant beaucoup d'estime et de considération se met à investir dans un siphon, forcement au debut on est resté un peu dubitatif, voir même franchement septique, mais qu'est ce que donc que tu va foutre avec un truc pareil.....et pis quand ce même ami nous a proposé de l'essayer, pour voir, d'abord évidemment, on à refusé poliment, en ricanant un peu, pretextant que : ici moooonsieur on ne mangeait pô de ce pain là ! que les espumas et autres pignolades c'était pas vraiment notre tasse de thé.....finalement en y réfléchissant un peu, et en sirotant un p'tit coup de blanc, on s'est dit : bah pourquoi pas ! tant qu'a siphonner, siphonnons n'importe quoi, dans la joie et la bonne humeur ! pour commencer on à sacrifié les petites crevettes grises que l'on se réservait pour l'apéro et qui finirent en : Risotto cremeux zé mousseux de pitites crevettes grises
comment qu'on à fait:
-Le riz, comme d'hab' du Arborio, que l'on mouille lentement d'abord avec du vin blanc et après au bouillon de poule, c'est pas compliqué, mais c'est un peu long et faut pas arrêter de touiller, touiller, toujours touiller.....
-faire revenir 2 ou 3 échalotes et une gousse d'ail éclatée hachées menues dans du beurre, mouiller avec un peu de vin blanc et de fond de crustacé, laisser bloublouter le temps qu'il faut, et à la fin ajouter 94.6% des crevettes grises (on garde le reste pour ce faire chier à les décortiquer, et faire jolie )
-on jette tout cela dans le blender et zouuuuuuuu, on reduit en miettes, on ajoute tout plein de crème fraîche et rezouuuuuuuu que j'te mouline un grand coup !, on filtre super bien , bicauze le siphon l'a un tout ti trou pour siphonner alors si ya des morceaux ça se bouche tout le temps (on sait de quoi on parle), on remplit donc le siphon, et crac ! , façon inspecteur Harry on insère 2 cartouches de gaz dans l'bazard, on peu en passant menacer tout le monde pretextant avoir le soufflant le plus puissant de la création entre les mains (ça fait toujours son petit effet )
-Pendant ce temps on finit le rizotto en incorporant un peu de parmesan, de la crème (et oui encore....) et pi du beurre pour se finir
-Dans la nassiètte creuse : le riz dans le fond, un grand coup de mousse autour, en principe c'est là qu'on rigole quand on en fout partout, splatch que ça fait en général le siphon mal siphonné !
Et les jolies crevettes bien décortiquées par de petites mains dévouées.....finiront dessus
Et vouala, vous êtes devenu en un simple coup de siphon le nouveau gourou de toute la tablée dégoulinante de crème.......
Ce petit Crozes-hermitage blanc de Chapoutier mis tout le monde d'accord quand à l'utilisation du siphon....................

Posted by Picasa

3 commentaires:

Mamina a dit…

tant qu'il n'y a que les crevettes grises qui sont siphonnées et pas ta matière, je suis rassurée. Et bien contente de voir que avec ou sans siphon, mais avec Mr Chapoutier tu es revenu dans ta cuisine.
Bonjour aussi à madame Cappela.

Anonyme a dit…

Pour comencer bonjour à Dame Mamina qui à la grande classe de ne pas oublier la souillon (celle qui à du faire reluire la cuisine après le passage du siphon c'était désopilant faut que je pense à lui donner un nom genre Météo) je reconnait quand même que c'était bon pour changer mais que j'ai malheureusement manquer de rapider quand le sieur Loulou en utilisant le siphon croyant viser l'assiette à visé la manche de son costume détail qu'il a omis de préciser et costume que je cours déposer chez son ami du pressing qui va encore jouer à deviner ce qu'il à mangé un vieux jeu bidon bizzarement il gagne toujours comprend pas !

MME CAPELA

Olivier a dit…

Bon je n'ai pas de siphon... et comme je ne mets pas de costume... je ne cours aucun risque... mais c'est quand même bien attirant...
Bon pressing et bonne semaine...