04 avril 2008

Le roomsteack à la Greg "Papy" Boyington

Révolution dans cette cuisine ! vla qu'on commence par parler de vin avant le miam....non mais c'est n'importe quoi ! faudrait quand même pas se prendre pour un connaisseur , limite faire de l'ombre à maître Olif que nous vénérons....point du tout ! on vous le promet ! on recommencera pô de si tôt ! , mais vouala il est de quelques rares bouteilles, qui quand elles croisent notre chemin, nous font tourner la tête et malmener nos bourses....Le Ducru est de celles là, par une curieuse alchimie cérébralo-alcoolique celui-ci nous replonge à chaque fois dans une délicieuse régréssion infantile à cette époque bénie de la fin des années 70's où, à chaque fin de banquet familiale copieusement arrosé comme il ce doit, et avant de lacher la R16 à tombeau ouvert ( quelle belle expréssion) sur les nationales bordées de platanes farceurs, la conversation dérivait toujours (du moins souvent) sur LA comparaison entre le bourgogne et le bordeaux ( le reste du monde vinicole restait alors une "terra incognita" dans la famille) et que le bourgogne ça fait mal à la tête, et que le bordeaux c'est toujours bouchonné, c'est trops fort le bourgogne, mais non c'est acide! ect ect.....C'est là que en général Pôpa pour mettre tous le monde d'accord (ou pour relancer le débat jusqu'a l'armagnac) il allait chercher un Ducru à la cave, en principe tout le monde trépignait et faisait plein de bruit sur la table avec les couteaux et les verres (comme quoi visiblement certaines attitudes perdurent de génération en génération....). et là, pour le fromage, caprice des dieux ou rambole aux noix, Moi qu'était pô bien grand et encore imberbe, j'avais le droit à mon verre de Ducru (surement pour me remercier d'être rester si longtemps à table avec tous ces braillards alors qu'il y avait Papy boyington à la télé.....)
voilàdocteur, pourquoi quand j'en vois j'en prends du Ducru.....merci docteur ava déja mieux, voui, voui la prochaine scéance, bien sur j'vous dirais surement pourquoi je deteste la purée de marron.......
Donc nous voilà en possession (et possédé) d'un millésime 2001, de deux gros verres (ceux qui se cassent tout seul dans le lave vaisselle),d' un ami consentant et, et.....mais quoi qu'on mange ! et bin tout bêtement un : Gros morceau de rumstèque grillé et son beurre maitre d'hotel
Tout de suite ouvrir le Ducru et le verser dans la jolie carafe dont on à perdu le bouchon, il est important de commençer par là , le reste étant ma fois fort rapide
-Sortir le gros bout de barbaque (nous, on à compter un petit kilo pour deux, parceke c'est bien froid quand il en reste) que le bouchera qualifié d'incroyablement rassie et d'exeptionnellement gouteuse ( pour un tel usage d'adjectifs flatteurs, nous lui promire la brûlure cuisante du fouet sur ses piteuses épaules si la bidoche n'était pas à la hauteur de ses prétentions )
-Faire cuire des patataleaux (binje siouplait), les éplucher (après la cuisson, c'est chiant, on se brûle les pattes, mais c'est atch'ment mieux !) écraser à la fourchette avec tout plein de beurre, du lait et un peu de crème crue........miracle sans vous en rendre compte vous avez fait de la.....purée ! et voui c'est biotifoule !
-mettre le feu à domfe sous la grosse plaque en fonte qui fait des belles marques sur la viande en cuisant
-Malaxer du beurre avec du sel du poivre, du persil plat finement haché et un trait de citron......deuxième miracle de la soirée! vous venez de faire un beurre maître d'hotel tout seul avec vos tites mimines !
-jeter le roomsteack sur la fonte, cuire......comme vous voulez du moment que c'est bleu !
-Laisser reposer, on tranche fin, on tartine de beurre.....et on fait plein de bruit en mangeant et en tapant sur les verres avec les couteaux ! en beuglant gentillement: " du rambolle aux noix ! ou je tue le chien !"


-Et le Ducru ? me diriez vous.....bah... bien ! quoique , dans nos souvenir le 1970 était meilleur.... que voulez vous, tout fout le camp ma pôve dame......

3eme miracle de la soirée: les têtes brulées rien que pour vous tout seul...




6 commentaires:

Anonyme a dit…

ouais bien meilleurs le Ducru 70 dans mon souvenir aussi, misère on est devenu snob fini le temps du geveor vraiment on a pas connu la soif c'est sur

MME CAPELA

Anonyme a dit…

vu que l'alcoolisme n'a sauté aucune génération dans ta famille ni dans la mienne je propose de faire suivre une cure préventive à l'enfant histoire de la sauver s'il lui reste encore une chance. et puis non soyons des parents indignes qu'elle se debrouille la séléction naturelle fera le reste

MME CAPELA

Estèbe a dit…

Ducru? Mais il est pas tartare votre steak?

Mamina a dit…

Je voulais faire celle d'Estèbe, il m'a devancé!
Ceci dit ze suis bien aie=ze que Loulou ava déza mieux...
Ava revenir souvent maintenant, ouf!

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Prémonition dans les gamelles campinoises, chez nous bien longtemps avant que Loulou n'ait aperçu le moindre culot de rouquin, c'était Bordeaux et itou pour la purée de marron.

olif a dit…

Damned! Grillé par Estèbe et même Mamina! Heureusement que j'ai de la ressource!
Dites donc, Messire Loulou, vous avez eu de la chance que votre steak ne soit pas lui aussi grillé et dur comme un beau caillou!

Ah! Ah!... Euh.. désolé!