27 mars 2008

Noel au balcon...Paques au cochon !

Oulala ! la honte ! plus d'un mois sans donner de nouvelles, non di diou mais que ce passe t'il donc dans cette cuisine ? je vous le demande ?............bin....rien ! ou plutôt rien de neuf en tout cas, on a plutôt tendance à réviser les classiques en ce momment , vu le temps ! vive potée, cassoulet et grosses daubes, du basic du simple, du bon bien sur mais surtout du pô très beau en photo ! et donc à chaque fois le noble estète (j'ai pas dis l'Estèbe...non mais ) qui sommeil en nous ,nous empèche de publier d'aussi vulgaires ratas. bon et pis aussi au fond d'un carton on à retrouvé un menu, d'un repas (?!) au quel l'arrière (arrière?) grand mère était conviée....c'était le 25 juillet 1900 (si quelqu'un était là et se souvient du filet de boeuf Palmarium, je suis preneur ! toutes les infos seront aussi grassement rétribuées que si vous habitez du coté de Villier le belle et que vous avez des potes qui jouent avec des bouteilles de gaz....) et bêêêêêtement on c'est mis en tête de refaire le même ! Mais bon , à la troisième tentative, la moitié des convives ayant déjà tournés de l'oeil avant même le "chaud froid de caille en belle-vue" on s'est dit que finalement c'était pi être pas une bonne idée....et que avant de continuer il fallait surement équiper tout le monde de corsets digne de ce nom...n'ayant encore pas tout trouvé sur ibai, nous voilà réduit pour patienter au Saucisson de Morteau et ses lentilles graisoullettes

















Ah ah ! vous l'avais bien dit du "basic" et du "gras" en ce moment voilà ce qui nous faut !
-Les lentilles: des vraies du puy avé la pastille rouge, cuire dans un bouillon avec un oignon, une carotte en brunoise, et des petit lardons grillés au bout de 30 minutes en prélever 2 louches et les wisssssser au blender avec tout plein de crème fraiche "crue".....remélanger avec le reste de lentilles, magique! les voilà devenues bien grassouillettes les lentilles (j'ai rien inventé d'ailleur ya q'ua voir la pour la dénomination "grassouillette" )
-La grosse Morteau, que l'on aura apprement discuté auprès de son charcutier préféré on la met à cuire disons 20 minutes dans de l'eau frissonnante...........on tranche fin et hop ! sur les lentilles.....et PIS C'EST TOUT !
voilà avec ça un ti brouilly tout simple.......










bon pis si quelqu'un à des corsets en taille....heu....... 42 !

4 commentaires:

Anonyme a dit…

à moins que les cordets tailles 42 soient pour le sieur Loulou, je rappelle à celui-ci que moi sa chère et tendre moitié malgré les trucs grassouillets qu'il dépose dans nos assiettes je m'habille en 36 et que mon tour de taille lui d'habille en 34 (oui je sais ça fait pétasse prétentieuse mais c'est une réalité) à moins qu'il ne mène une double vie mais pour le lavage de corsets en public nous veront ça plus tard!!!!

MME CAPELA

Anonyme a dit…

pour ton arbre généalogique je peux répondre, c'est de ton arrière grand-mère donc il est question donc l'arrière arrière grand-mère de ta (de notre) fille, oui je sais je continue à être prétentieuse en fait je dirais même que ça frise l'arrogance mais je suis assez forte à ce jeu!!!!

MME CAPELA

Anonyme a dit…

tiens ca tombe bien, je viens d'acheter des titilles, n'est plus qu'à aller chez le boucher pour la saussice. OHHH et avec des frittes à coté, ca doit etre drolement bon aussi!!!

Estèbe a dit…

Ah, le (la, les?) revoilà. Pas trop tôt.
Notez que ça valait le coup d'attendre: une saucisse aux lentilles, ça vous transforme une table en 14 juillet.