26 avril 2007

TITANIC 2 ze returne of ze aïcebergue (l'est pô content..)


Et voila le congelateur est tout bien vide, le frigo tout propre, il n'y a plus de vodka, mince, il fait toujours zossi beau et chaud, il est donc temps de sortir le mixer et repourrir la cuisine pour le: gaspacho des andalous sa quenelle de chantilly au piment d'espelette et copeaux de parmesan
Les quelques lecteurs assidus de ce modeste blog remarqueront que l'on commence à radotter un peu....quoique, la presence du parmesan est une exclusivité pour l'année 2007, les puristes auront surement preferé quelques copeaux de Manchego bien sec, mais on vous l'a déja dit : on vide le frigo.... na! et il restait du parmesan...
-pour la soupe froide et rouge : des légumes rouges : genre poivrons, tomates mais aussi un concombre, un gros oignon, de l'ail, de l'huile d'olive ect...moi ze m'inspire par la .Tout mettre dans le mixer et tout wizzzzzzzzer à mort. Et pis si vous êtes feignant ça existe en brick , c'est pas mal et ça evite le karcher dans la cuisine, c'est pas top tendance en ce moment....
-la quenelle: dans le bol de robot 25 cl de crème fleurette (celle qui aime quand on la fouette, oui je sais on la déjà fait, mais c'est plus fort que moi.......) vitesse maxi, et on tourne jusqu'à la consistance de chantilly, on incorpore alors sel, poivre, le piment des squelettes (comme on dit de l'autre coté des alpes) et un trait d'huile d'olive bien mûr et pis voila
-Faire le niveau marée haute dans l'assiette, quelques cubes de poivron rouge, placer au beau milieu le fatal aïcebergue et disposer autour l'ensemble des canots de sauvetage en parmesan.....
Reste donc plus qu'a rêvasser à la triste fin du nabot di caprio...en sirotant tient pourquoi pas une bière, une vrai pas un truc de lopettes, éviter d'en prendre trois vous finiriez par vous prendre pour celine dion et la franchement ça craint.....(surtout avec le vent dans les cheveux)



8 commentaires:

Lisanka a dit…

Je ne connaissais pas ton blog mais rien que le titre de ton article m'a fait délirer! J'adore le coup du "y a pas de vodka dans le frigo". C'est clair qu'avec cette chaleur, c'est encore le moyen le plus sûr de ne pas se relever et d'échapper à la triste fin du "nabot di caprio" (j'adore l'expression, bien qu'il ressemble plutôt à un gros bouledogue empaté qu'à un nabot)
Quant à ta cuisine, une cuisine, bah c'est fait pour être salie et nettoyée. Le truc limite maniaque, je salis, je lave, je salis, je lave. J'adore quand ça fait plein d'éclaboussures, c'est jouissif (un peu moins après à l'heure du ménage)
Bonne journée ;-)

Mamina a dit…

Comment, il y en a qui te découvre seulement maintenant?
J'suis pas prem's mais accro, moi!
Si tu t'ennuyais de moi, eh bien, j'suis contente!

A.M a dit…

moi aussi je suis accro, est-ce-que c'est grave ?

Claude-Olivier a dit…

^__^ on ne peut faire que ca quand on passe sur ton blog! Et excellent choix pour la Duvel, j'adore cette bière

Belle journée
Claude

Alhya a dit…

suis pas sûre que le nabot arrive pas à se maintenir quelques heures hors de l'eau en s'accrochant à cet aicebergue là. si,si, Loulou, souvenez vous, il a déjà essayé avec le bout de bois, dans le film. a la place de la winstlet, j'aurais volontiers tapé un peu sur son crane, pour l'aider à passer le cap. Bon, en attendant, je devrais plutôt partir fouetter de la chantilly, pour me défouler, elle me plaît trop votre idée!

Estèbe a dit…

Voilà une version du Titanic (ta mère) nettement plus drôle que l'autre.
On préfère les canots en parmesan que les cheuveux jaunes dans les glaçons.

Alhya a dit…

je ne trouve point votre zemail, Dame Loulou! je voulais vous dire que je vous avais convié à partager avec nous, amis de la blogosphère forts curieux, votre rêve d'enfance si le coeur vous en dit!

Patrick CdM a dit…

Tout ceci est parfait, parmesan et chantilly dans le gaspacho, voila qui corrige les déficiences protéiniques de cette recette. La Duvel aussi par ailleurs, je pense.