22 janvier 2008

C'est bien dur qu'on l'aime.....

Il est terrible - le petit bruit de l'oeuf dur cassé sur un comptoir d'étain - Il est terrible ce bruit - quand il remue dans la mémoire de l'homme qui a faim.
[ Paroles (1946), La grasse matinée ]
Jacques Prévert

Et toc !, bin oui ici on fait dans la pouaisie maintenant! oui madame ça vous la coupe hein ! , on les voyait déjà tous les déviants de la blogoshère se ruer sur ce billet au titre j'en conviens un peu racoleur, mais que voulez vous la mane que nous rapportait les fidèles lectrices de psycologie magazine ne nous suffisant plus on a décidé d'élargir le cercle de nos amis aux accros de "poésie magazine"....tout cela nétant pas ,bien évidement, un simple rideau de fumée destiné à cacher la triste inconsistance de notre inspiration culinaire du moment, point du tout, sachez le : " on en à encore sous l'pied " comme disait Napoléon en rentrant d'Egypte.....Donc on le confesse humblement, mais en le criant bien fort, oui nous on aime les : zoeufs durs avé la mayonnaise

Mais attention ! pô n'importe quoi, n'importe comment, sans trahir le secret du vieux moine tibétain qui nous l'a transmis on dira simplement que :
-L'oeuf ne doit souffrir d'aucune médiocrité, bien frais comme pour la coque, un qui vien d'la ferme, un qu'a vu le cul d'la poule, un qu'aura l'jaune bien jaune et le blanc bien fait, bref un qui plairait à Brice l'horreurtefeux (houps! l'ai je bien ecris)

La cuisson chronométrique dans de l'eau froide salée doit être très précise, n'hésitez pas à investir dans un chronographe genre braitegling, c'est le minimum, pour compter les 6 minutes et 48 secondes (après la prise d'ébullition) nécéssaire(pour une altitude de 54 métres au dessus de la mer, ne négligez pas non plus la latitude et la longitude, c'est important...) pour la bonne cuisson parfaite, refroidir vivement sous l'eau glacée, et ecaillez le dit oeuf avec toute la précaution et la prévenance que nécéssiterait l'effeuillage d'un ex manequin sur le retour...... bref, faite bien attention aux coutures.....
pour la mayo on ne se répétera pas, z'avez qu'à voir là , prenez ensuite votre grosse poche et votre plus belle douille et décorer moi ça avec le bon goût et la délicatesse qui vous caractérise habituellement.
KATONDONBU : et si tout cela n'était qu'un pretexte pour gouté ce petit cairanne du domaine Richaud, hein?

Spéciale dédicace: Pendant près de 10 ans on c'est demandé qu'a quoi donc ça pouvait servir de faire des enfants...., maintenant on le sait ! : à faire des " mini- cocotes de zous de porc à la Pénélope", mais ou est ce donc que l'enfant chérie a appris à cuisiner ?, on se le demande encore ?.....peut etre avec Oggy et les cafards, qui sait ? allez hop ! encore deux ans et j'te la colle en apprentissage .......














10 commentaires:

La cuisine des 3 soeurs a dit…

C'est pas juste, parce que le moine tibétain, lui il a pas besoin du chrono bling bling. Il n'y aurait pas connivence avec l'Hèlvète du Lac.

Anonyme a dit…

a l'évidence la petite chérie à tout prie de son père pour les talents cuilinaires pas un mal pas grave je lui apprendrais les joies du décrassage de cuisine après à bagarre là je sais faire une véritable artiste

MME CAPELA

olif a dit…

Alors là, Cair Anne, je ne l'ai pas vu venir! Avec un oeuf mayo, vous êtes sûr, Loulou? Mais c'est tellement bon, un vin de Marcel Richaud, qu'on peut manger n'importe quoi avec! Ceci dit, j'ai un collègue qui aimerait faire partie de la très sérieuse Confrérie de l'oeuf mayo (je ne sais plus le nom exact!). Je vais lui donner vos coordonnées!

loulou a dit…

zavez pas suivi mon cher olif....c'est la petite cherie qui à choisi le cairanne avec les zoues de porc.....snif c'est dur de les voir grandir.........

Anonyme a dit…

moi non plus j'ai pas suivi vraiment le dupicata de son père jusque dans la boisson, quand je pense à toutes les tentatives pour me faire passer pour ne alcoolique, je pense que les servies sociaux ne sont pas loin méfiance mais les zoues étaient super bonnes et il me semble avoir manger un cassoulet mitonner par l'enfant ce WE, en fait on l'exploite on est trop fort !!!!

Sa mère MME CAPELA

Mamina a dit…

Les références littéraires ne seront pas forcément celles qui t'apporteront des visites... mais avec ton titre (un peu raide, je trouve), tu peux t'attendre à une armée de visiteurs ou euses un peu vicieux ou ieuses...

Estèbe a dit…

Envoyez la gamine faire son apprentissage en Suisse, elle pourra toujours passer en douce à la douane vos vieilles bouteilles de Richaud.

lili violette a dit…

ah, je l'attendais le retour de la mayo. Figure toi que j'avais fait un film pour la mayo, pour voir si je mettais moins de temps que toi, mais ça a duré une minute. J'ai perdu. Mais comme je l'avoue publiquement, c'est pas la peine de me narguer, pour une fois que je perds une course contre un mec... (mais c'est la faute des chats qui me gênaient en filmant n'importe comment, du jaune d'oeuf qu'à éclaboussé partout et des copains maniaques qui passaient la serpillère en même temps. Sinon je gagnais, c'est sûr!). Bon, maintenant que j'ai un chrono, je vais faire des oeufs durs, c'est bon ça.

loulou a dit…

Une peu de Richaud, deux zou trois lingots, zavez p'etre pas tort mon cher, la suisse doit regorger de tout plein de pensionnats de jeunes filles........

Alhya a dit…

lire la fierté derrière la joue de porc, avoir la dalle à la vue d'un oeuf mayo à 8 du mat', et lire de la poésie, non... y'a qu'ici que ça se passe!