05 novembre 2007

Chinoiserie de dorade

Oh! tient encore de poisson ! ça va devenir plus qu'une habitude à la longue....oui mais bon que voulez vous le chant de sirène de notre blonde poissonnière sur le marché nous attire irrésistiblement tous les dimanches matin vers son étal, fort bien achalandé au demeurant, donc avant que nos braves marins pêheurs ne brûle toutes les préfectures et les chalutiers pots de fleurs voici donc une petite recette fidèle à notre crédo du moment : le toucon, j'ai nomé les
Filets de daurades au sésame et concombre

-Choisir une belle daurade royale et faire lever les filets par la femme de l'art, (nous je l'avoue on devient un peu feignant ces derniers temps), on réservera à un aprenti fidéle et soumis la noble mission d'enlever à la pince à épiler toutes les petites zarètes qui reste, nous on se reservera la délicate tache d'ouvrir et gouter le vin pendant ce temps.....
-La sauce façon chinoiserie: faire réduire du vin blanc de moitié dans une casserole ( des fois j'vous jure y a des précisions qui se doive d'être précisées, en effet avant on avait la facheuse habitude de reduise le vin blanc directement au goulot...depuis qu'on à rencontrer Nadine on à décidé d'oublier ces viles méthodes, on prend une casserole maintenant.....) quand c'est réduit, on ajoute de la worchesterchailleure sauce (pas doué en anglais on l'a déjà dit..), de la sauce soja, quelques gouttes d'huile de sésame et un gros pouce de gingembre rapé, un trait de citron vert et....laisser infuser
-Le concombre, le passer direct à un autre aprenti fidèle et soumis, que voulez vous nous on à du mal à toucher les gros légumes verts...donc le p'tit gars, il l'épluche, il le taille zan bâtonnets et en plus il enlève soigneusement les pépins, et y cuit tout ça quelques minutes à l'eau, faut que ça reste croquant...,c'est pô un truc pour nous on l'avait dit, nous on rouvre et on goute une autre bouteille de blanc, la première s'est évaporée dans la sauce, que voulez vous....
-pour finir on place les filets dans un plat, la sauce dessus, et hop dans le four très bien chaud, le temps que ça cuise mais pas trop....
-dans l'assiète: les bâtonnets de concombre dans le fond, les filets dessus, on nappe avec la sauce que l'on aura pris soin de réduire....et le sésame dans tout cela....et bin zut crotte, flute !! dis donc on l'à complétement zappé !!!!
tant pis !, et comme personne n' a relevé.....bah on à rien dit......

KATONDONBU: côte du rhone: Brézème en cépage Roussanne....amusant tout plein

Spécial dédicace (une fois n'est pas coutume) aux messieurs Yves Legrand et Fréderic Laffon du "chemin des vignes" 7 rue Pasquier Paris 8e pour nous avoir permis de gouter à un truc incroyable .....Chateau Suduiraut 1904.....voui voui 1904






















5 commentaires:

Estèbe a dit…

Ah, la réduction buccale de la sauce au vin est une technique qui se perd, hélas. Chouette votre rosé de 1788.

olif a dit…

D'un autre côté, boire du vin à la casserole, je trouve ça moyen-moyen!

lory a dit…

uauu, un plat qui me plait beaucoup!!

A.M Capela a dit…

le truc qui me sidère toujours c'est que moi je crois que tu travaille à l'heure ou tu goute du vin à moins que ton vrai travail c'est boire et manger!!!!!

Mamina a dit…

Le Chateau Suduiraut 1904? c'est gentil d'avoir pensé à moi en le buvant, c'est justement mon année de naissance.