23 juillet 2007

La langoustine était toujours vivante...allez louillha !!



Découverte de la semaine : des langoustines vivantes....waou ! c'est l'a que ze confesse de n'en n'avoir jamais mangé avant, évidement les esprits critiques nous diront que de toute façon après un grand coup de sabre elles sont plus très vivantes les langoustines...donc ya pas de quoi en faire un plat, surtout au prix que ça coute, si c'est juste pour le plaisir de les tuer les pôve tites bêtes c'est n'importe nawac.....et bien pas du tout la langoustine vivante ça na rien a voir mais vraiment rien avec la même décédée en mer quelques jours auparavant (révélation n°1) déjà rien qu'a la couleur , z'avez vu ce rouge "pétant" magnifique, et pour la fraîcheur, la délicatesse de la chaire, ce gout légèrement sucré.....faut essayer, pour moi c'est " LE " crustacé ( révélation n°2) Donc voilà, les dites bêbêtes najouillaient gentillement dans un vivier,quand on en préleva 6 beaux spécimens bien vivaces et de beau calibre (250 g) afin de préparer: Les grosses langoustines justes roties au beurre d'estragon

Recette simplissime généralement appliquée au homard, mais qui convient vraiment bien a la finesse de nos langoustines (d'ailleur depuis on veut plus de homard...)

-Les langoustines : après une p'tite prière, et un adieux, prendre le gros couteau qui coupe bien , et crac, couper en deux, en commençant par la tête,( bin voui on est pas des sauvages) , ranger dans un plat allant au four (genre le lèche frite c'est bien), un peu de piment d'espelette (vraiment qu'un peu), et du beurre fondu dans lequel on aura haché quelques feuilles fraiches d'estagon...

-Le four position gril à fond, enfourner le plat juste en dessous, lasser rotir 2 ou 3 minutes (c'est bref), fermer la porte du four car même couper en deux depuis plusieures minutes ça gigote grave une fois sous le gril, réanimer les convives qui se seraient écroulés à la vue de ce spectacle un peu gore (pour certain(e) quelques goutes de champagne suffisent, pour d'autre prévoir quelques coupes de plus...)

-Sortir fissa du four , un peu de fleur de sel, et pi c'est tout....se delecter simplement des grognements satisfaits de la tablée....et confirmer à la blonde d'a coté que non, c'est pas possible ça ne bouge plus dans son assiette.....

KATONDONBU: le très zoli sancerre de m'siou Bourgeois, le Mont des Dannés qui s'apelle....

ps: Mde Capéla est priée de laisser son "cop" de vin vert et de se rendre au cyber-café le plus proche pour ses devoirs de vacances...en la remerçiant...

12 commentaires:

Mamina a dit…

Un jour, j'ai failli, je dis bien failli, manger des lagoustines vivantes... achetées le matin à Lorient... posées sur glace pour voyager jusuqe dans le Berry... au bout de 2 heures de voiture, elles ont attéri dans un fossé... eh, oui, j'ai pollué la nature sauvage... mortes et dégageant une odeur d'amoniaque axphyxiante... je ne sais donc toujours pas quel goût ça a!

loulou a dit…

Acheter vers 11 h chez metro elles auraient pu finir pareil, on a donc improviser ce déjeuner "a l'arache" deja y en avait qui bougeait plus vraiment....tres zephémère comme bestiole

Madame Capela en vacances a dit…

je viens de lacher mon "copo de vinho verde" juste pour avoir le plaisir de corriger de façon plus que sommaire ton billet, je vais de ce pas me recooler a une terrasse pour retrouver mon "copo" ben oui il fait chaud au bord de la mer !!!!!!

madame capela a dit…

et au fait c'est qui la blonde ?

Lauriana a dit…

Mon chéri en serait fou, c'est trop beau!

olif a dit…

Pour mieux savoir à quel moment précis cuisiner la langoustine vivante, il y a une règle toute simple à respecter: en général, moins d'une minute avant sa mort, elle est encore en vie! Alors 2 heures, Mamina, forcément, c'est beaucoup trop! Les pauvres petites bêtes ne s'épanouissent pas dans le Berry, elles n'ont plus la gnac, il ne leur reste que l'ammoniaque!
Ceci dit, la langoustine vivante ne se mange pas tel que. Elle résiste difficilement plus de quelques secondes dans une casserole d'eau de mer bouillie ou sous le gril du four. Une bonne langoustine vivante est une langoustine cuite!

madame capela a dit…

et encore un "copo de vinho verde" tout est dans le rythme!!!!! et oui j'ai fais 2000km pour ça

Estebe a dit…

Ah, ce bon Henri Bourgeois, celui qui ne s'use qui si l'on Sancerre. Hum...

Tit' Bardot a dit…

Assassin ! :o)

domie a dit…

Quand tu as goûté à la languoustine vivante, tu ne veux plus d'autre chose, crois moi!!
Encore faut-il avoir la chance d'en trouver .
Pour moi, pas de problème, j'en mange jusqu'à saturation (je sais, c'est pas sympa pour les autres) et pour part, j'estime que ça vaut facilement le homard.
Cuisinée ainsi, tu lui gardes tout son parfum et sa saveur.
Pour cela, félicitation !!

Patrick CdM a dit…

Comme Domie, je suis incapable de les manger autrement que vivantes, et la grillade ou le poêlage est ce qui convient le mieux aux beaux calibres. Les petites, c'est meileur poché!

lily a dit…

ooh les méchants assassins égoïstes ! quand un géant te choppera et te bouffera tout cru tu verras.... ah ben non... t'as de la chance ça existe pas !