11 juin 2007

Plus de tabou avec le nouveau Bigloulou.....


C'était un fantasme.....un rêve improbable d'une association qui pourrait parraître contre nature au commun des mortels, mais qui pour nous s'imposait comme une évidence dans nos esprits torturés de mangeur de burgers.....comment oser farcir un bigloulou de jabugo.... voila qui est fait avec le scandaleux :Bigloulou poulet zé pata negra
Bon pour commençer une confidence : le jambon utilisé c'était les derniers morceaux accrochés au nonosse de la papate que nous avons aprement négociés avec le cortador....qui à fini par nous ceder à vil prix (vu ce qu'on lui avait déjà fait couper pour "grignoter" sais pô qui à fait une affaire.....) une belle poignée de chutes....
La sauce : mayonnaise maison allongée de ketchup/tabasco /whisky
blanc de poulet grillé à la plancha
rondelle de tomate/copeaux de bellota....et hop ! au four pour 5 minutes
sur le couvercle du burger de fines tranches de manchego....re hop dans le four itou...
De la salade genre roquette ou autre.....huile d'olive de noble extraction......et comment dire, c'est, c'est... absolument politiquement incorrect comme on aime
katondonbu: on à flingué la photo...dommage.....mais forcement un ti rioja pour aller avec ça :


9 commentaires:

Mamina a dit…

Vite, dépose ce nom, sinon, Le big je ne sais plus comment va te le piquer rapide... c'est politiquement incorrect, j'adore donc forcément!

A.M a dit…

on peut le dire le roi du burger improbable c'est incontestablement Loulou, oui je pense aussi qu'il faut dposer ce nom !

Tiuscha a dit…

Je partagerais ton fantasme, là tout de suite ! Pata negra, on me le fais dire deux fois..

Rosa's Yummy Yums a dit…

Trop beau! J'adore...

Alhya a dit…

j'ai pas tout compris. Tu utilises des mots que je ne connais pas autrement qu'en rêve (bellota, manchego). j'suis pas gustativement culturée assez, mais n'empêche, je sais que ça fleure l'association géniale ton truc.

Madame Capela a dit…

une tuerie ce bigloulou,

Estèbe a dit…

Ah, le spaniche-beurgueur, fameuse corrida culinaire. On en banderille rien qu'à y penser.

olif a dit…

A Bigloulou, big glouglou! Mais moi, j'aurais bien bu un petit vin du Priorato bourré de carignan, avec ça. Du genre Cims de Porrera.

Sinon, heureux de vous savoir si vigoureux et en pleine forme, mon cher Estèbe! Sans vouloir politiser l'affaire, je vous mettrai néanmoins en garde: "Erection, piège à cons!" Surtout dimanche dernier.

Elvira a dit…

Tout un poème, le Big Loulou! De quoi faire attraper une hépatite au vilain Ronald! ;-)