11 septembre 2008

Loulou revient tant pis pour Kermit...........


OHHHHH !! incredibeulle et mervailllllable ! Loulou is back ! enfin relaché, sorti d'une grosse langueur estivale, de retour aux manettes comme on dit dans les milieux zotorisés....bref le revouala ! pour le meilleur et le pire ! jusqu'a bientot peut-être....
Les deux ordinateurs familliaux, ayant rendu l'âme simultanement cet été c'est depuis un IPOD perdu sur une ile déserte que l'on tente ce billet nouveau un peu improbable voilà donc un génocide de
Cuisses de grenouilles sur sa purée de haricots coco à l'ail et romarin
Ah ! des grenouilles, comme c'est gentils des tites grenouilles, un jour de la campagne on en ramène un p'tit couple ( voui y'en avait une avec un noeud papillon et l'autre avec une juppette...erreur fatale que l'on avait dejà vécu avec des hamsters ya longtemps...) , des mignonnes toutes vertes qui font crôacrôa sur leur ti nénuphar (voui c'est très chic chez nous ya des nénuphars dans la piscine ) .....pi un jour vla ti pas qu'il y en a toute une famille de grenouilles, même des cousins au troisieme degré...et en plus les cousins ils se mettent à bouffer les fleurs des nénuphars et à boucher les tuyaux de la piscine en poussant des croooooââââââ affreux qui font peur aux enfants ...ni une ni deux on a pris notre épuisette et hop direction cuisine !
Pour les âmes sensible et ceux qui préféraient la poésie au cours de biologie à l'école on vous passera l'étape de la vivisection, en gros c'est comme pour un cochon mais faut être beaucoup plus méticuleux
nous voilà donc avec toute une famille grenouille reduite à l'état de papattes, méconnaissable...quoique, c'est pô la cousine ursule là.....
on en gardera que les cuisses, bien charnues comme ils disent dans le livre....
Ceux qui veulent pas voir pendant ce temps ils ont fait cuire des haricots coco dans du bouillon de poule avec deux ou trois gousses d'ail en chemise, des branches de romarin, du poivre en grain, au bout de une, deux, voire six heures, enfin le temps que les cocos soient cuit, c'est très capricieux les cocos, hop on balance tout dans le wizzzzzer et broooooouuuuuummmmm (oui c'est pas le même modèle que d'habitude ) en purée, un peu de crème, un peu de l'huile d'olive et on réserve à le tiède dans le bain de marie
on en profite pour poualer quelques petites girolles du marché et pour mixer du persil du jardin (ou celui des voisins, vu qu'ils sont partis au canaries avec la spanair....) avec de l'huile d'olive, c'est beau ça fait de l'huile verte, c'est trés tendance dans l'assiète...bref
reste les cuisses de la cousine ursule, hop, hop on les roule dans la farine et zou dans la grosse pouale avec plein du beurre et un filet de citron en fin de cuisson....meunière que l'on dit....
dans l'assiète ,au fond on étale la purée de cocos à l'ail, dessus les cuisses de la cousine ursule et autre, les giroles un trait de l'huile verte ! et voilà! vite à tabeuuuuu, bin voui depuis le 12 mai il commençait à faire faim......
KATONDONBU : un truc bien , bien sur, mais c'est à ce moment là que l'apareil photo à rendu l'âme aussi......donc pas de trace de joli blanc
PS: URGENT cherche sorcier (re), marabout, prêtre défroqué pour désenvoutement de pavillon de banlieu, références sérieuses exigées, travail rapide et soigné de preférence (mde Capéla deteste repasser la serpillière après le saba)
forte rénumération et discrétion assurée
Ps2 : la prochaine fois on passe à la soupe de tortue.....

11 commentaires:

olif a dit…

Ils sont drôlement jolis, vos nénuphars dans l'assiette!
Ça fait drôlement plaisir de vous relire, Loulou, même sans tite bouteille de blanc à se mettre derrière la cravate! Dire qu'on vous a cru perdu au fond des cabinets...!

Mamina a dit…

J'avais du sentir que tu revenais et j'ai donc mis à la porte les ami qui viennent de dîner avec nous à 23 heures. Le temps de finir la bouteille de Meursault Désiré 1990 du Domaine de conte Lafon et je me délecte de te relire, enfin! Je me délecte d'autant plus que ... qu'est-ce qu'il ont mangé nos copains... des cuisses de grenouilles! je raconte la recette bien vite!

Mamina a dit…

On a eu de girolles ausi mais c'était aprè avec du lard de Colonnata...

loulou a dit…

Et bin dame Mamina quelle soirée ! passez une bonne nuit avec le conte Lafond ? pas tros lourd quand meme ?

loulou a dit…

Et sachez cher Olif qui si nous fumes coincé zo cabinet c'est pour la simple raison que, en effet : l'evecher etait fermer de l'interieur.......voui revoyez vos classique mon cher ! (mon dieu que je suis spirituel moi ce matin , et tout ça avec meme 8H......)

Anonyme a dit…

un marabout ! vu l'ampleur du desastre c'est un loulouton qu'il va faloir envisager serieusement moi en plus je ne connais des marabout que specialiste dans le retour de l'être aimer

MME CAPELA

Estebe a dit…

On vous pensait mort(e), ou pire devenu(e) végétarien. On grenouille donc d'aise de vous retrouver à ce point en verve. Ne fuguez plus, c'est un ordre.
PS: Je connais le curé qu'il vous faut.

bloga2 a dit…

Quel plaisir de se tenir les côtes en lisant la bafouille accompagnant toutes ces cuisses.... Mais qui est donc ce batracien bien charpenté juste à côté de la cousine Ursule ?
J'attends avec une impatience non dissimulée la recette de soupe à la tortue, je vais pouvoir enfin me faire un cendrier, j'en ai marre des coquilles d'huîtres .....

lili violette(copainsdukibou.canalblog.com) a dit…

ouaip, pas mal, faut que je me concentre sur ces bestioles qui traînent dans les canaux, y'en a peut être qui feraient l'affaire, si on leur coupe leurs deux têtes, les invités n'y verront que du feu (ah, du feu, voilà une idée, on les ferait flamber! ah ah, je te laisse, je pars à la pêche aujourd'hui!)

Miss Diane a dit…

J'ai soudain envie de me réconcilier avec ces petites bêtes, celles qui m'ont souvent accompagnée dans la piscine! C'est d'ailleurs pour ça que j'avais arrêté d'en cuisiner et, surtout, d'en manger!

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Loulou le retour, que cela fait fait du bien d'être mdr devant l'écran. L'avantage avec la grenouille on arrive à la déshabiller tout seul, le cochon doit nécessiter un coup de main.